La Grande Histoire du Club

Fil d'actualité

- Royal Marloie Sport, matricule 4260 -

Un morceau d'histoire...

     Ce sont les Diables Rouges de Marloie qui ont amené le football dans la localité. Mais lors de leur affiliation à l'Union Belge, ceux-ci sont devenus, en date du 25 septembre 1925, le Red Star Marloie (matricule 572). Ce club a démissionné le 18 mars 1930.

     Le 25 septembre 1925 naissait aussi le Cercle Saint-Georges Marloie (matricule 573). Il allait être radié le 3 janvier 1928. Red Star et Saint-Georges officièrent de concert en 1925-26 et en 1926-27 dans le championnat du comité régional de Marche.

Il faudra attendre mars 1936 pour que le football reprenne ses droits avec la création de l'Union Sportive Marloie (matricule 2367), qui vivra dix ans avant de démissionner en septembre 1946.

 

     Toujours en 1936, se crée le Football Club Bonnetiers Marloie (matricule 2368). À l'époque, voici ce qu'écrivait le Comité Exécutif. "Le FC des Bonnetiers pourra être admis comme second club effectif à Marloie mais étant donné, d'une part, que cette localité ne compte que 1400 habitants et qu'il y existe déjà un club effectif et que, d'autre part, le recrutement des joueurs de ce cercle ne s'opèrera que parmi le personnel (70 personnes environ) de la fabrique de bonneterie de l'endroit, il est stipulé que sa participation aux championnats ne pourra se faire que hors-classement."

Ce club subsistera jusqu'en 1950, non sans avoir changé Marloie en...Waha de 1937 à 1946.

     L'Union Sportive et les Bonnetiers participeront à la même compétition en championnats "spéciaux" durant la saison 1936-37. Ce sera d'ailleurs l'occasion pour l'Union Sportive de fêter un premier titre, devant Champlon et Aye, avant d'accéder à la DII régionale. 

     Les Bonnetiers reprendront leur appellation d'origine en août 1946, prenant le relais de l'Union Sportive Marloie qui n'apparaît plus en compétition officielle dès 1942. Les Bonnetiers évolueront en 2e régionale jusqu'en 1947-48, la dernière saison en compagnie de Waha, qui finira dernier de classe et reprendra, seul, cette fois, le championnat suivant en DIII. Officiellement, le FC Bonnetiers Marloie disparaît en janvier 1950.

Quelques années plus tôt, le 12 mai 1943 s'est créée l'Union Sportive Hollogne-Waha. Celle-ci joue à Marloie et deviendra plus tard, en toute logique, Marloie-Sport.            Le 29 mai 1956, Louis Marchand, secrétaire de l'Union Sportive Hollogne-Waha demandait à l'Union Belge de modifier l'appellation du club. Il précisait, par ailleurs, que le terrain se situait à Marloie, Rue du Chemin de Fer.

Dauphin de Harre-Fays en 1958 (34 pts contre 39 en IIIC), Marloie-Sport remporte le tour final des seconds face à Habay. Cette fois, plus pour du beurre! Une place se libère à l'étage supérieur. Douze années de rang, les Marlovanais s'installent en IIB. La descente se produit en 1970 (14e, 18 pts).

Trois ans plus tard, le club fête son premier titre, en IIIE (43 pts pour 38 à Poix et 36 à Awenne).

     L'aventure en P2 ne sera pas comparable à la précédente. Les Balouches basculent dès 1979 (15e de IIB avec 19 pts). Il ne leur faudra toutefois que deux ans pour gommer cette déception. Les voici à nouveau champions en 1981 (45 pts pour 42 à Forrières en IIID).

Marloie Sport a retenu la leçon. Il monte en puissance dans de superbes installations, avec à sa tête un président Guy Hérion des plus ambitieux. L'équipe se fait coiffer sur le fil en IIC par Barvaux en 1987, en concédant le nul à la maison contre Nadrin. Elle sera encore vice-championne derrière Sart en 1989 (40 pts contre 42), mais savoure sa revanche face aux mêmes Sartois en 1992 (48 pts contre 46 en IIC) pour découvrir enfin l'élite provinciale. Le club deviendra Royal en juillet 1996.

     Depuis, les Famennois, parmi les tout premiers à se doter d'une surface synthétique, ont souvent voyagé entre P1 et P2. Avec deux entraîneurs fétiches, Pol Leemans (7 ans de rang) et Rémy Ory (Démission au cours de sa 7e saison). Ils sont redescendus en 1996 (16e, 20 pts), en 2004 (14e, 31 pts), en 2009 (13e, ex aequo avec Oppagne et Paliseul à 28 pts) après avoir été éliminés en barrages, et en 2014, malgré une 12e place sur 16, mais l'année suivante, les séries étaient réduites à 14.

     Par contre, ils sont remontés en 2000 (2es derrière Mormont en IIC) via le tour final en battant Bourcy (4-2 après prolongations); en 2007 (champions de IIB avec 76 pts devant Paliseul, 68 pts); en 2012 (champions de IIC avec 77 pts contre 64 à Bomal) et en 2015, après un sans faute (22 succès, 4 nuls).

Le club s'est aussi doté d'une équipe B en 2014.

 

 

 

Guy Hérion: Monsieur Marloie

     Brillant chef d'entreprise, Guy Herion voue depuis toujours une vraie passion pour ses couleurs. Marloie Sports est devenu au fil du temps sa seconde famille, sa seconde société. Président depuis plus de 25 ans, il gère aussi le secrétariat et la trésorerie. Il a transformé les infrastructures (terrains et bâtiments) en un complexe à faire rougir de honte des clubs de l'élite.

Marloie Sports, c'était aussi "Bucco", André Devillet. Après avoir joué chez les Bonnetiers avec cinq de ses frères, il entra au comité marlovanais en 1961. Il prit en charge la trésorerie jusqu'en 1997, restant au comité jusqu'en 2008.

     Chez les anciens, Georges Ringlet (de 1955 à 1967), Émile Warny (de 1956 à 1971), Raymond Doppagne, secrétaire durant 26 ans (de 1958 à 1984), Léon Lespagnard (de 1959 à 1970), Jules Galloy (de 1961 à 1976), José Bechoux (de 1982 à 1992) et Jean-Luc Lecarme (de 1992 à 2006) sont, également, restés bien des années au comité.

     Pour l'heure, à côté de Guy Herion (au comité depuis 1990), Paul André (depuis 2004), André Frère (depuis 2006), Bernard Peret, Willy Marotte et Erwin Herion (depuis 2007), méritent, eux aussi, une mention toute particulière.

 

 

Les fondateurs

Jean Remy, Lambert Brasseur, Joseph Remy, Fernand Detry, Robert Demelenne, Gabriel Dery, Georges Legrand, Arsène Merland, Joseph Collard, Germain Gouverneur, Luc Legrand, Marius Remy, Charles Sevrin et Eugène Piron sont les pionniers du football à Marloie en 1945-1946.

 

 

Les présidents

Jean Remy (1945-1946), Georges Legrand (1946-1955), Prudent Duruisseau (juin-décembre 1955), René Louviaux (1955-1959), Jean Fisse (1959-1961), Léon Lespagnard (1961-1964), Firmin Deum (1964-1967), Pierre Barvaux (1967-1968), Léon Lespagnard (1968-1970), André Devillet (1970-1971), Jules Galloy (1971-1976), Yvon Hérion (1977-1979), Charles Boniver (1979-1980), Akli Fikri (1980-1984), Roger Antoine (1984-1989), Jean-Claude Bouchat (1989-1990), Jean-Marie Lejeune (1990-1991), José Bechoux (1991-1992), Guy Herion, depuis 1992.

 

 

Les secrétaires

Lambert Brasseur (1945), Gabriel Dery (1945-1946), Marius Remy (1946), Eugène Piron (1946-1951), Lambert Brasseur (1951-1955), Edmond Paulet, Lucien Cherry (1955), Louis Marchand (1955-1956), Jules Legrand (1956-1958), Raymond Doppagne (1958-1984), Guy Herion (1984-1985), André Noirhomme (1985-1988), Jean-Claude Bouchat (1988-1989), Jean Vanden Borre (1989-2001), Eugène de Fisenne (2001-2002), Guy Herion depuis 2002.

 

Le comité actuel

Guy Herion, Paul André, André Frère, Bernard Peret, Willy Marotte, Erwin Herion, Norbert Sion, José Parent, Jean Herion.

 
 
 
 
 
 

Nos partenaires

Copyright 2019 - Royal Marloie Sport